Mai 2015

 Rome

 

 

 

 

 Le 29 mai jour 1

 

Circo Massimo (Cirque Maxime)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eglise San Giovani

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Terme di Diocleziano  (thermes de dioclétien)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Basilique Santa Maria degli Angeli

 (Basilique de Sainte-Marie-des-Anges-et-des-Martyrs)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Santa Maria della Vittoria (Eglise sainte Marie de la Victoire)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Le 30 mai jour 2

 

 

Une église près de notre logement (nom ? )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arrivée au métro Circo Massimo

 

 

 

 

 

 

 

 

TEATRO DI MARCELO (theatre de marcellus)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eglise Santa Maria in Portico Campitelli

  Au XVIIème siècle, les Romains attribuèrent la fin de la peste à une Vierge en émail, la Madonna del Portico. En remerciement, ils décidèrent de lui élever une splendide église.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Piazza del Campidoglio (Place du Capitole)

Escalier de Simone Andreozzi et ses 124 marches de marbre, la Scalinata d’Aracoeli

 

 

 

 

 

 

Vue depuis l'escalier (au fond le théatre de Marcello)

 

 

 

 

 

 

 Basilique Sainte-Marie-en-Aracoeli  (en haut de l'escalier)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La piazza Venezia et le monument à Victor Emmanuel II

C’est en effet Victor Emmanuel II qui a unifié l’Italie suite à des guerres avec l’Autriche et en annexant par la suite les différentes régions de l’Italie actuelle avec l’aide d’hommes comme Cavour et Garibaldi, noms que vous rencontrerez souvent….
Ce monument, affublé de nombreux surnoms tels que « la machine à écrire », le « gâteau de mariage » comporte de nombreux symboles de cette unification. Ainsi, les 16 sculptures du fronton représentent les régions d’Italie réunies.

Vous y trouverez aussi le musée Central du Risorgimento.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Basilique Sainte-Marie-en-Aracoeli

Elle est située à l’emplacement le plus élevé de la colline du Capitole. Elle fut l’église nationale de la noblesse et du peuple romain. Elle est célèbre pour ses tombes, ses reliques séculaires, ses fresques, son plafond doré et ses matériaux antiques.  Propriété des moines grecs jusqu’en 883, elle passa sous la juridiction des bénédictins qui la cédèrent aux franciscains en 1250.

On y accède par un escalier de 124 marches érigé en 1348 pour remercier la Vierge d’avoir sauvé Rome d’une terrible peste. La façade romane est de brique et inachevée. On peut y voir encore des mosaïques de la fin du 18ième siècle.

 

Un mariage à Rome

 

 

 

 

 

 

 

Place du Capitole

 

 

 

 

Le musée du Capitole

 A l'issue des escaliers (conçus par Michel-Ange, je vous prie), encadrés des larges statues de Castor et Pollux, on tombe sur la place du Capitole avec, en droite ligne de mire, le palais du Sénat (ou siège la mairie de Rome) et, sur les côtés, le musée du Capitole. Plus ancien musée au monde, il date de 1471 et fut créé par le pape Sixte IV ; le musée du Capitole accueille, notamment, l'imposante tête de Domitien. La place du Capitole est d'une symétrie à toute épreuve : en son centre trône une statue équestre de Marc-Aurèle vers laquelle converge le dallage géométrique voulu par Michel-Ange, tel un immense mandala. Depuis le Capitole, vous accèderez au Palatin et au Forum romain, par un chemin boisé, relativement apaisant en cas de forte chaleur.

 

 le monument de Victor-Emmanuel II (vue de l'autre côté)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Forum Romanum (Le Forum Romain)

 

 

 Le Forum Romain ou Forum de Rome (Foro Romano en italien, Forum Romanum en latin), appelé aussi Forum Magnum (« Grand Forum ») ou Forum Vetus (« Vieux Forum »), est un forum romain situé dans le site archéologique le plus important de Rome, entre les collines du Capitole et du Mont Palatin.

Le Forum Romain est la place principale de la Rome antique. Son importance historique, religieuse et politique en fait l'endroit autour duquel toute la vie politique de la ville s'articule. Célébration des mariages, organisation de jeux, de combats de gladiateurs, de cérémonies et de fêtes religieuses : c'est le centre vivant de la ville, à l'image de l'agora, lieu de rassemblement politique et mercantile des cités grecques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Colosseo  ( Le Colisée)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Colisée, à l'origine Amphithéâtre flavien, est un amphithéâtre elliptique situé dans le centre de la ville de Rome, entre l'Esquilin et le Cælius, le plus grand jamais construit dans l'Empire romain. Il est l'une des plus grandes œuvres de l'architecture et de l'ingénierie romaines.

Sa construction, juste à l'est du Forum romain, a commencé entre 70 et 72, sous l'empereur Vespasien, et s'est achevée en 80 sous Titus. Le nom d'amphithéâtre Flavien dérive du nom de famille (gens Flavia) des deux empereurs Vespasien et Titus.

Pouvant accueillir entre 50 000 et 75 000 spectateurs, le Colisée a été utilisé pour la chasse d'animaux sauvages, les combats de gladiateurs et autres spectacles publics. Il est resté en service pendant près de 500 ans, les derniers jeux se prolongeant jusqu'au VIe siècle. Outre les jeux traditionnels de gladiateurs, de nombreux autres spectacles y ont été organisés, tels que des simulacres de batailles navales (des naumachies), des chasses d'animaux sauvages, des exécutions publiques, des reconstitutions de batailles célèbres et des drames basés sur la mythologie romaine. Le bâtiment a finalement cessé d'être utilisé au cours du haut Moyen Âge. Il a plus tard été réutilisé pour des buts variés tels que des habitations, des ateliers d'artisans, le siège d'un ordre religieux, une forteresse, une carrière et un sanctuaire chrétien.

Le Colisée est en état de ruine, en raison des dommages causés par les tremblements de terre et la récupération des pierres, mais il continue à donner la mesure de l'ancienne puissance de la Rome Impériale. Aujourd'hui, il est l'un des symboles de la Rome moderne, une de ses attractions touristiques les plus populaires, et a encore des liens étroits avec l'Église catholique romaine : chaque Vendredi saint, le pape mène une procession aux flambeaux sur un chemin de croix aboutissant à l'amphithéâtre.

 

 

 

 

piazza di Spagna (Place d'Espagne)

 

 

 fontaine Barcaccia

 

 

 

  

 

 

Escalier de la Trinité-des-Monts

 

 

 

 

 

 

 En haut des marches (Escalier de la Trinité-des-Monts)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Assis sur le muret du parvis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

page précédente

retour

page suivante